Les grands sakés d’Hiroshima

Brasserie Miyake

La société Miyake Honten a été popularisée au Japon grâce à sa publicité télévisée et le fameux slogan Sempuku ippai, ikaga desu (« Ça vous dirait un verre de Sempuku ? »).

Elle s’établit en 1856 à Kure, alors haut lieu de l’industrie navale, sous le nom de Kawachiya.

L’entreprise, à l’époque spécialisée dans la fabrication de mirin (saké doux de cuisine), de shochu (boisson alcoolisée distillée) et de shirozake (saké doux peu alcoolisé), ne se lance dans la production de saké qu’à partir de 1902.

A la fin des années 20, le saké de la société Miyake Honten est embarqué sur les navires de guerre. Le fait notamment d’être désignée comme fournisseur de l’armée, permet à la brasserie, devenue la plus importante du Japon, d’acquérir une grande notoriété.

En 1945, les bâtiments de la maison Miyake Honten sont quasiment tous détruits par les bombardements. A l’origine, la brasserie comptait cinq sites de production (qu’on appelle des kura). Aujourd’hui, seuls deux kura sont utilisés : Gohō-gura et Azuma-gura.

Une grande partie du saké ordinaire est brassée dans l’Azuma-gura. Le Gohō-gura est quant à lui utilisé pour la production de saké Ginjo. Après avoir réussi à cultiver du riz Shinriki, une variété mythique, la brasserie remporte la médaille d’or au concours Slow Food Japan 2012, dans la catégorie saké chaud de qualité supérieure pour le Shinriki Kimoto Junmai Muroka Genshu.

Depuis la création de l’entreprise, les générations qui se sont succédées veillent chacune à perpétuer cet esprit d’harmonie et de dévotion qui caractérisait les fondateurs, et ne s’épargnent aucun effort pour continuer à offrir un excellent saké.

Les sakés de la Brasserie Miyake

広島日本酒の歴史

L’histoire des sakés d’Hiroshima

広島日本酒の歴史

En savoir plus

お知らせ

News

Hout de Page