Les grands sakés d’Hiroshima

Brasserie Hayashi

Kurahashijima se situe face à la ville de Kure, au cœur de la Mer Intérieure de Seto. L’île jouissait autrefois de la prospérité des forces navales, en tant que port d’entrée de Kure, où s’alignaient les nombreux entrepôts de marchands.
C’est sur cette île, en 1806, qu’est fondée la brasserie Hayashi. L’eau servant à la fabrication du saké jaillissant de trois vallées, Kozan Sakai, un grand spécialiste des études chinoises de l’époque, décida d’appeler le saké « Mitaniharu » (le printemps des trois vallées). Les caractères inscrits sur l’étiquette ont été tracés par Itsuan San’yō, le fils aîné de Rai San’yō, un célèbre peintre de l’époque.
La méthode de fabrication du Mitaniharu n’a quasiment pas changé depuis sa création il y a 200 ans. Son brassage prend à peu près un mois, et il n’est produit qu’en petites quantités : 5000 bouteilles de 1,8 litres. Il s’agit donc d’un saké rare et précieux. La mise en bouteille et l’étiquetage sont réalisés manuellement à la propriété.
En 1907, pour 1er concours de sakés organisé lors de commémoration de l’ouverture du Ministère de la Trésorerie, le saké Mitaniharu est récompensé par le 2e prix d’honneur.
Le Mitaniharu est brassé avec une eau de dureté moyenne qui a traversé les sols graniteux, ce qui en fait un saké au goût très délicat, légèrement sec et facile à boire.

Les sakés de la Brasserie Hayashi

広島日本酒の歴史

L’histoire des sakés d’Hiroshima

広島日本酒の歴史

En savoir plus

お知らせ

News

Hout de Page