Introduction au saké

Pour les néophytes en sakés japonais...

Pour les néophytes, nous avons créé ce résumé facile à comprendre des principaux arômes et caractéristiques des sakés !
Comparons divers alcools pour mieux comprendre le saké !

Comment boire et conserver le saké

Les sakés japonais peuvent être appréciés à différentes températures.

Au Japon, le saké était habituellement dégusté chaud. Les sakés de type GINJO (fort polissage du riz), s’ils peuvent aussi être dégustés chauds, donnent le meilleur d’eux-mêmes frais ou à température ambiante.

«Dégustation frais» température : 5℃~15℃

  • Les sakés de type GINJO ou DAIGINJO sont meilleurs dégustés à 10℃ environ.
  • Ils présentent alors la particularité d’exhaler des arômes fruités.

«Dégustation à température ambiante» température : 20℃

  • À température ambiante, le saké exhale des arômes tendres et un goût riche de douceur.

«Dégustation chaud» température : 30℃~55℃

  • Cette manière traditionnelle de déguster le saké est récemment revenu à la mode.
  • Lorsque le saké est chaud, il est possible d’apprécier encore plus son goût délicieux.

※Comment réchauffer le saké

Au Japon, on plonge le “tokkuri” (la bouteille traditionnelle destinée au service du saké) dans de l’eau chaude. Si vous n’avez pas de “tokkuri”, vous pouvez utiliser à la place une grande tasse ou un verre assez épais.

Vous pouvez aussi réchauffer votre saké au micro-ondes (entre 40 s et 1 min environ).

Conservation du saké

  • Comme le vin, le saké est issu d’un processus de fermentation. Nous vous recommandons donc de conserver le saké à l’abri de la lumière, dans un endroit frais dont la température reste relativement constante.
  • Une fois la bouteille ouverte, le saké, tout comme le vin, s’oxyde et se corrompt lentement.À condition de le conserver au réfrigérateur, le saké peut donc encore être apprécié une semaine environ.

Introduction au saké – Vue d’ensemble

Comparons divers alcools pour mieux comprendre le saké !